Retour accueil DAW

 

 


Dre Ar Wenojenn

par les chemins du Centre Bretagne


Le Fabuleux destin
de la pomme de terre


Katell


Dimanche 19 décembre (14H37)
au Manoir de Saint Péran - GLOMEL (22)

le programme programme de la journée

Du côté de Keristo et du chien noir...
Qui nous relie à un terroir ? à une passion jamais inassouvie ?

Beau patrimoine des pommes de terre...
Cette philanthrope extraordinaire ;
Savez-vous que les Irlandais en consomment plus de 140 kg par personne et par an,
Nous les Français 70 kg seulement...
Et les Bretons, et les Belges ?

Merci à Roland Convers, de Lescouët-Gouarec
Ecoutons le parler « On a beau savoir, être patatier, c'est une passion, ça prend toute une vie,
Il faut discerner, sentir le tubercule, ne pas dépasser certains seuils de rendement... »

Une façon de produire en respectant,
le ramassage, moment collectif, privilégié
(n'est-ce pas Clotilde Rault ?)
« Chacun sur son rang, on parle de dieu, du communisme, livre à coeur ouvert, aller jusqu'au bout, s'accrocher, rigoler, faire avancer les paresseux, même si dans l'imaginaire collectif le blé noir n'a jamais détrôné... Les patates sacré dieu !!! Roland Convers n'est pas seulement agriculteur bio, il est un veilleur à part entière, il y en a encore : ... Roseval ... Belle de Fontenay ... Ostara ... Alemaria ...

Restons vigilants, ne plus savoir ce qu'on mange
c'est oublier la couleur de ses rêves...
Les siens sont humanistes.

Merci Antoine-Augustin Parmentier, pharmacien militaire, qui ensemence en 1785... cinquante arpents de pomme de terre à Neuilly sur Seine.


 


La 5ème Saison

Donner la pomme à une dame (Epona)

Il est temps de retourner au jardin des Hespérides, que dis-je au verger de l'île d'Avalon du côté de Bonen. Ici, la gardienne fait du cidre, les oies défilent. Des pommiers, 7000 arbres en 87, l'ouragan : « Tous mes pommiers abattus, à redresses, des tonnes de pommes à ramasser »... Monique Le Moal ne se plaint pas malgré de nombreuses difficultés (main d'oeuvre de plus en plus difficile à recruter...) Ecoutons-la « c'est une île, une entité, des animaux, des arbres, la présence des éléments, une mythologie réelle... Bien sûr je fais du cidre, je le commercialise (Laurent Jouin le vénère !) mais l'essentiel c'est la façon dont on traite la terre. Le respect des principes de fermentation faisant partie de l'évolution... »

Ne savez-vous pas que la mythologie c'est du réel, ça se vit, ça se mérite. Un travail (les forces de la terre et du cosmos) Merlin enseigne sous un pommier, Monique enseigne avec ses pommiers, une force de gurrière de la paix.
J'ai vu une licorne se reposer sous les branches de ses pommiers.

Comme je suis bonne poire, appelez-moi dorénavant « Louise Bonne »

Je suis allée au pays du chistr per, écouter André Le Denmat « Quand la poire est mûre, il faut qu'elle tombe, oui, mais pas n'importe comment. » La poire, symbole du pays de Cléguérec (une vierge à l'enfant extasié tient une poire dans sa main).
Per Boreign... Mystérieuse poire. Savez-vous que cette poire (à cidre) a une tache sur sa peau... la personne qui la mange pourrais devenir borgne.
Un poirier remarquable, centenaire, donne une barrique entière de poiré... offerte aux habitants. Tous les ans, 100 poiriers sont offerts. Renouer avec le poiré, c'est renouer avec les anciens (greffer). C'est donner une raison de plus d'ouvrir la maison du patrimoine toute l'année.
Venez écouter l'épopée de la Per Boreign.

Tarif : plein tarif 5 euros
gratuit pour les enfants

Repas sur réservation : 02 96 29 60 04


Retour vers le programme DAW 2004-2005
 

Vers le calendrier 2004-2005

 

Accueil DAW - Carte des lieux 2004-2005 - Calendrier 2004-2005 - Programme DAW 2004-2005 - Archives